Sommaire

du N°  5

AOUT 2009

Espace de création littéraire des îles : 

De Saint-Pierre-et-Miquelon à Nouméa, on franchira les hémisphères, de Tahiti à Ouessant, on rejoindra nos mers par la passerelle de l’Iroise. La poésie des îles a toute sa place dans ce numéro de l’Archipel des Lettres de cet été 2009.

Certains des textes d’Alexis Gloaguen, invité au 11e salon en provenance de Saint-Pierre-et-Miquelon, sont aujourd’hui introuvables pour les lecteurs en raison d’éditions épuisées. Ces sillages poétiques inspirés par la roche du Grand Colombier vont ponctuer le blanc des pages de l’archipel. L

 « O », poème de Laure Morali n’a ni accent ni océan, il s’installe, se niche, se déroule comme un nouveau point cardinal chaleureux et incarné.

Les nouveaux Pollens sur la mer de Jean-Noël Chrisment, lauréat du Prix poésie 2008, donne un écho au recueil Pollen primé à Ouessant.

Anne Bihan pose ses Amers sur les côtés des îles bretonnes sur les variations d’une écriture allant et revenant vers les vagues de cette mer pacifique d’où elle cisèle les mots.

Les poèmes d’Olivier Cousin sont les prémices d’un chantier littéraire et poétique à paraître intitulé «Frémissements», comme un voyage aussi vers Nikos Kazantzaki auquel nous rendons hommage.

Avec « Zénon ou les hirondelles », Frédéric Ohlen signe une nouvelle calédonienne suivi de poèmes maritimes.
Regard sur des littératures insulaires :

Poursuivant notre parcours des panoramas de littératures insulaires, après les îles d’Écosse, ce numéro a choisi un regard sur les îles d’Irlande abordée lors de l’édition du salon en 2005. Éric AUPHAN nous invite à découvrir par ces deux textes sur la littérature des îles d’Irlande : le premier comme un panorama historique les écrivains qui ont marqués ou été marqués par les Blasket, les îles d’Aran… durant la période récente, puis suivi par une invitation à redécouvrir l’œuvre du dramaturge J.M. Synge, mort à 38 ans et ayant laissé une œuvre littéraire marquée par une langue gaélique redécouverte au cœur de ces îles. "Les îles d'Irlande : les sentinelles de l'Occident": Pour ceux qui souhaitent avoir un abécédaire des «nésophiles irlandais » ce texte propose par un cheminement croisé entre les écrivains et les inspirations de ces îles de l’Ouest, de retrouver les œuvres marquantes de la littérature insulaire irlandaise. John Millington Synge : Le Balladin du monde occidental. Fidèle à notre souci de faire découvrir ou redécouvrir des auteurs insulaires, cette biographie de l’auteur irlandais qui aimait les îles décline aussi les principaux titres de son œuvre dont l’inspiration est marquée par ces séjours ou ces sujets des îles en face de Galway. 

L'île Verte : Avec « Anthée V, L’île sous le vert du développement durable », Gilbert David nous instruit de manière très claire sur les enjeux du développement durable intégré et respectueux pour les territoires insulaires dont la problématique peut s’orienter de manière distincte des applications qui peuvent se dérouler sur les continents.

PRIX DU LIVRE INSULAIRE 2009  - CRITIQUES LITTÉRAIRES  - SALON DU LIVRE INSULAIRE 2009