Rencontre littéraire CALI 

Le Jeudi 2 février 2012 à 18 h 00

Rencontre avec : Jeanine Baude, écrivain  et

Yves Bergeret, poète-plasticien 

« Écrits sur le motif »

Auteur d'une trentaine d'ouvrages dont des recueils de poèmes inspirés d'Ouessant, où elle réside depuis 1991 une partie de l'année, Jeanine Baude a ouvert cette lecture devant le public ouessantin. Sa lecture, après une présentation de son parcours vers les îles, a enchainé une quinzaine de textes choisis pour leur résonnance avec l'île, traduisant des amitiés littéraires ou une actualité à paraître. Démarrant par un hommage à Laurent Terzieff, le second poème " le poète devient lecteur" est à paraître dans une revue, puis à suivre des fragments de poèmes insulaires : Nividic, Kadoran, Pointe de Pern, avant d'écouter les villes de New-York, Venise, Buenos Aires, car "La vie sur Ouessant me conduit vers l'ailleurs". Le final par la lecture d'extraits de son dernier opus publié aux éditions Bruno Doucey, " Juste une pierre noire", dont le style profond, grave, granitique a ému les participants. ( en illustration exposition de poèmes manuscrits avec photos)

Voir sur le site de la MEL : http://m-e-l.fr/jeanine-baude,ec,520

http://www.printempsdespoetes.com

Arrivé sur l'île pour quelques jours d'écriture, Yves Bergeret,  homme des montagnes et créateur de son destin, de sa vie" a découvert l'île pour la première fois. Homme des espaces élevés, il a travaillé sur les volcans, les îles et le désert, cherchant la parole du poème inspiré du lieu. Auteur de nombreux ouvrages en lien avec des artistes plasticiens, ses dernières publications sont : Si la montagne parle aux éd. Voix d’Encre, Loquace aux éd “Wigwam ”, et d’ailleurs aux éd. “La Fabrique ”. "Ses recherches aboutissent à des livres, à des performances et à des installations auxquelles il aime associer des créateurs populaires qu’il appelle “poseurs de signes” ou des artistes plasticiens; Il travaille régulièrement avec des peintres paysans au Mali." Ouessant, il l'a parcourue quelques jours avant la lecture avec les yeux du poète-plasticien. Cherchant la dimension humaine de l'île par ses paysages, pour trouver la parole du lieu, Yves a réalisé "l'île-portrait", alliant les mots, la calligraphie, la peinture. Il a offert au public 5 poèmes mis en espace et en voix dans un style chaleureux et vivant très apprécié. De cette installation éphémère, nous retrouverons, nous l'espérons, une publication future pour les amateurs de littérature insulaire.

à découvrir sur le site de la MEL http://www.m-e-l.fr/yves-bergeret,ec,892