Résidence d'écrivain ? dans une île. pour suivre l'actualité des écrivains reçus en résidence cliquez sur leurs noms sur la colonne de gauche ...

L’association Culture, arts et lettres des îles, comme son nom l'indique a pour but la promotion de la culture insulaire. Elle a son siège social sur l'île d'Ouessant. Crée en 1999, elle porte des projets dans la durée.  Le contexte de ses résidences n’est donc pas une action isolée, elle se situe dans un ensemble cohérent d’un projet culturel visant à promouvoir la littérature des îles. Avec ses actions de diffusion : salon du livre tous les ans au mois d’août, publication d’une revue littéraire semestrielle : l’Archipel des Lettres, bibliothèque, centre de ressources, elle conjugue les modes de l'action culturelle sur le registre d’aide à la création par l’organisation des résidences. Les liens sont tissés entre les différentes actions et se rejoignent et se croisent entre la résidence et le salon, entre la résidence et la revue. La résidence d'écrivain de l'association Culture, arts et Lettres des îles (Ouessant), bénéficie du soutien financier du Conseil Régional de Bretagne, de la mairie d'Ouessant, du Conseil Général du Finistère, et de la DRAC Bretagne, et pour les auteurs des bourses de création du Centre National du Livre.

Appel à candidature 2014 : dates de résidence du 1er août au 30 novembre 2014, la date de réception des dossiers complets est au 31 août 2013. accompagné du dossier des bourses de création du C.N.L :

http://www.centrenationaldulivre.fr/fr/auteur-traducteur/aide_a_l_ecriture/credits_de_residence/

Présentation de la résidence d'Ouessant (pdf mis à jour sept.2012)


 

La résidence d'écrivain se situe au Sémaphore du Créac'h. 

Pourquoi une résidence d’écrivain à Ouessant ?


C’est la première résidence d'écrivains en Finistère.
La résidence d'écrivain à Ouessant est une initiative originale car il n'en n’existe pas de ce type sur le territoire finistérien. Le Finistère, terre de création artistique, ne dispose d'aucune autre résidence de ce type.
C'est la seule résidence sur une île en Bretagne. A part la Corse, et les Dom-Tom, les îles de la France métropolitaine et encore moins en Bretagne, ne disposent à ce jour de résidence d'écrivains sur une île. Elle pourra ainsi s'inscrire dans un réseau européen de résidences insulaires (Irlande notamment)
C'est une résidence qui s'inscrit dans un projet culturel global.
Il ne s'agit pas de poser là une initiative culturelle de plus. La résidence s'articule dans une architecture globale d'un projet culturel mené par l'association destiné à la promotion de la culture et de la littérature insulaire.
C'est une résidence qui bénéficie d'un salon du livre
Avoir une résidence d'écrivain en lien avec le salon du livre est une évidence : des bénéfices médiatiques pour l'auteur, et la diffusion de ses ouvrages vers le public.
C'est une résidence qui bénéficie d'une revue littéraire
Bénéficiant d’une revue de littérature insulaire "l'archipel des lettres" paraissant tous les semestres, l'écrivain en résidence disposera de ces pages, pour mettre en avant sa création.

Dossier de candidature / Projet  d'écriture (à fournir une note d'intention de 3 pages A4 maximum) - Convention type entre l'association et l'écrivain (modèle de convention à signer entre l'écrivain et l'association) - Cahier des charges du logement (voir dossier de candidature)

la création de résidences d'écrivain au Sémaphore du Créac'h à Ouessant, en partenariat avec le conseil général du Finistère. propriétaire du sémaphore, avec qui une convention est signée depuis juillet 2009, pour l'acceuil des écrivains en fonction des projets.

N.B. : Le conseil général propose par ailleurs sur le même site  en intervalle, des résidences d'artistes pour d'autres associations. 

Les résidences de CALI sont des résidences d'écrivains confirmés, pour des projets d'écriture partagés, en lien avec l'association et la population ouessantine. Elles bénéficient de bourses du C.N.L. et/ou du soutien du conseil régional de Bretagne

L'association CALI est le référent pour l'accompagnement du projet. Elle met à disposition de l'écrivain : la prise en charge des transports, l'organisation de rendez-vous avec le public scolaire de l'île (1/2 journée minimum pendant la période), le grand public (1/2 journée minimum pendant la période), des rendez-vous et rencontres avec différents publics sur l'île et dans le Finistère (partenaires culturels, visites, réunions..) L'association CALI fournit à l'écrivain des moyens pour ses travaux d'écriture dont une unité de travail informatique et des ressources bibliographiques de la matière insulaire ( Bibliothèque spécialisée)

Des possibilités seront offertes pour l'écrivain qui le souhaite, de programmer d'autres animations scolaires en lien avec les programmes d'éducation artistique de l'Education nationale, ainsi que d'autres animations littéraires sur l'île rémunérées par les participants ( ateliers d'écritures...)

Pour quels écrivains ?
Le  projet de l'association CALI, est de recevoir des écrivains insulaires pour des résidences de création de longue durée.  Qu'entendons-nous par insulaire? Notre définition est enracinée depuis 15 ans par le salon du livre insulaire et le prix du livre insulaire à savoir :

Être écrivain insulaire:


1-L’insularité des auteurs:
Il s’agit des auteurs nés, vivants, travaillant sur une île, et qui proposent dans leurs ouvrages une inspiration marquée par l’insularité.


2-L’insularité des ouvrages :
Il s’agit des livres écrits par des auteurs extérieurs au milieu insulaire, mais dont l'inspiration est nourrie par les îles (îles réelles ou imaginaires)

D’autres critères d’éligibilité sont annoncés pour correspondre aux critères des Bourses nationales de création, telles que définit par le Ministère de la Culture et le Centre National du Livre. Il s'agit pour l'association CALI d'un projet d'accompagnement culturel, littéraire et médiatique;   l'association ne prend pas en charge tous les frais de vie. Ainsi soit une bourse du CNL ou d'une institution équivalente est nécessaire pendant la pèriode, (ou une attestation sur l'honneur attestant que l'écrivain peut subvenir à ses besoins)

- Être écrivain d'expression française : Il s'agit ici de sélectionner des écrivains de langue française, publiés en français. Compte tenu de la matière littéraire propre aux îles, il s'agit également de pouvoir prendre en compte les écrivains publiant des ouvrages bilingues (Français et langues régionales et ou vernaculaires des îles francophones : créole, langues polynésiennes, corse, breton etc…)
- Être édité : Les écrivains retenus devront avoir été édité au moins une fois par un éditeur professionnel. Compte tenu du contexte éditorial défavorable dans certaines îles isolées, qui ne disposent pas de maisons d'éditions sur leur territoire, la prise en compte d'éditions spécifiques à compte d'auteurs pourra être examinée au cas par cas.

- Les genres littéraires : La résidence est ouverte à toutes les expressions et genres littéraires en vigueur dans la création des îles d'aujourd'hui. Une priorité sera donnée aux œuvres de fiction (romans, nouvelles, contes, théâtre…) et de poésie.. - Être éligible aux bourses de créations : L'écrivain retenu pour la résidence d'Ouessant devra être éligible aux bourses du Centre National du Livre, ou équivalentes (bourses de création d'institutions de l'Outre-Mer, ou dans tous les cas de pouvoir assurer ses moyens de subsistance.) L'écrivain proposera à l'appui de sa candidature un projet d'écriture. Un comité de sélection est mis en place associant des partenaires du monde culturel finistérien et breton, ainsi que des personnalités ressources du paysage littéraire insulaire francophone.

Durée de la résidence  L'écrivain sera accueilli en résidence pour une période longue allant de 2 à 4 mois maximum. Les objectifs littéraires de la résidence : La résidence d'écrivain d'Ouessant sera une résidence de création. Il s'agit de proposer à un auteur de concevoir, d'écrire librement une œuvre littéraire nouvelle et inédite sans commande de textes. Ce travail de création se déroulera en cohérence avec les objectifs culturels poursuivis par l'association en lien avec notamment le salon du livre insulaire. Il sera proposé à l'écrivain d'écrire un texte pour la revue littéraire L'Archipel des Lettres.